Profitions de la nouvelle année pour revenir sur le millésime 2015.

Du repos au débourrement...

Après un automne exceptionnellement pluvieux, les réserves d’eau sont très bonnes lorsque la vigne se réveille. Les températures hivernales sont proches de la normale. Le débourrement se situe dans des dates correspondant à un millésime précoce.

Du débourrement à la véraison...

Les températures chaudes d’avril et de mai accélèrent l’activité. La floraison démarre dans les premiers jours du mois de mai. On s’oriente vers un début des vendanges aux alentours du 15 aout. Le mois de juin est plutôt favorable au développement de la vigne avec alternance de pluies et de chaleur. Mais la canicule du mois de juillet arrive et ralentit l’activité.

De la véraison aux vendanges...

Fin juillet, on est à peine à mi véraison. Les premiers symptômes de sècheresse commencent à s’observer début aout mais heureusement, deux petits orages apportent un peu de fraicheur et dynamisent la maturation.
A l’aube des vendanges, la récolte est magnifique en quantité et en qualité. Enfin une bonne nouvelle qui viendra un peu réparer la petite récolte de 2014.

Le temps des vendanges

Elles commencent le 21 aout pour se terminer le 10 octobre... Près de 7 semaines....
Le fait marquant de l’année est le faible taux d’acide malique dans les raisins. La canicule de juillet a bloqué sa constitution. Du coup, on a des raisins avec des peaux et des rafles bien mures tout en ayant des degrés potentiels faibles pour des vins du sud. Mais les mouts ont un bel équilibre et une belle acidité... Un millésime du nord dans le sud une année de canicule...

Et depuis les vendanges ....

Nous attendons encore les orages d’automne et le froid hivernal.. Les sols sont secs comme en fin d’été. Avec moins de 400 MM cumulés sur l’année 2015, la pluviométrie est identique un climat semi- aride.

Les premiers assemblages sont réalisés....

J’ai effectué un premier assemblage fin novembre et les premières cuvées devraient sortir au printemps... Il ne reste plus qu’à espérer qu’un peu de froid hivernal vienne enfin pour stabiliser

les vins.

Voici les cuvées qui devraient sortir cette année.

Printemps

5SO Simple : Cinsault
7 rue de la pompe : Syrah et un peu de Grenache
Le vin des amis : Syrah et Grenache
PM Rosé : Cinsault, Syrah et Muscat

Automne

Sauvé de la citerne : Grenache et un peu de Syrah
Classe : Syrah, Grenache, Cinsault et Mourvèdre
Flambadou : Carignan
Flower power : Syrah et la complantation de font d’Oulette

Les nouveautés

Une belle syrah : La petite sœur de Paf la syrah, en beaucoup plus glouglou...
Deux cuvées de blanc : ce millésime nous a permis de produire deux cuvées de blanc. Une 100 % Macabeu et une Carignan blanc-Grenache gris. Elles n’ont pas encore tout à fait terminé leurs sucres mais devraient sortir à l’automne.
Une nouvelle cuvée de rouge : pas encore assemblée mais à base de Mourvèdre, Syrah et Cinsault..

Les cuvées cachées

Des surprises sont attendues durant l’année ou plus tard encore..
Une bibonade blanche ou rosée...
Un blanc de macération avec plus de 8 cépages...
Un grenache noir liquoreux...
Comme vous pouvez le remarquer, une année avec des vendanges généreuses et qui se passent bien permet de créer à l’infini...
Espérons que 2016 saura aussi belle pour la vigne même si à ce jour, on peut avoir quelques soucis.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://blog.coutelou.fr/trackback/9