Millésime 2018, bienvenue sous les tropiques…

voeux_2018

Un Hiver doux puis froid…

Après un automne et un début d’hiver chaud et sec, le froid et la pluie arrivent en février. Il est impossible d’effectuer les labours de sortie d’hiver mais nous sommes rassurés de voir les nappes se reconstituer. Après deux millésimes de sècheresse, on ne devrait pas avoir de déficit d’eau cette année…
La vigne débourre vers le 10 avril, en retard par rapport à 2017 mais proche d’une date normale. La sortie est « magnifique », on imagine déjà les nombreux flacons que l’on pourra remplir…..

Un printemps tropical…

Alternance de pluie et humidité entrainée par le vent marin ne vont jamais s’arrêter. Ces conditions exceptionnelles de fin avril à mi-juin entrainent un développement végétatif exubérant et continu (vigne et son environnement), provoquant des difficultés importantes dans la maitrise et l’organisation des travaux culturaux. Il est tombé près de 450 MM de pluie durant cette période.
Dans le même temps, le mildiou est dans une situation très favorable pour se développer (bonnes conditions pour la maturation des « œufs » en hiver, pluie tous les deux à trois jours pendant deux mois et demi, chaleur lourde et rosée tous les matins), la maladie rentre très rapidement dans une phase épidémique. Les premières attaques ont lieu mi-mai (coïncidant avec le début de la fleur) et il sera très difficile de les calmer. Nous avons multiplié les interventions mais nous étions face à un dilemme :  sauver le millésime tout en limitant les apports en cuivre pour ne pas saccager la vie du sol.  Nous avons fait de notre mieux en utilisant des produits alternatifs mais la lutte était vaine. 
A la mi-juin, on en est à la constatation des ravages, perte à100 % des merlots, 95 % sur les cabernets, 80 % sur les grenaches, etc.… Seules les syrahs et carignans ont réussi à un peu mieux résister.

Un été chaud et très chaud…

Les trois mois d’été auront été très chauds avec des températures supérieures à la normale. La vigne ne souffre pas car elle a des réserves en eau et peu de raisins à « nourrir ». La véraison commence vers la fin juillet. De petits orages viendront ponctuer cette période dont un, le 12 aout accompagné de grêle qui viendra encore impacter la récolte.

Le temps des vendanges….

Elles commencent fin aout et durent un peu plus de deux semaines. Les ravages du mildiou entrainent un travail long et minutieux pour récolter le peu de raisins que la nature nous a laissé. Beaucoup de tri à la vigne et à la cave pour éliminer les raisins desséchés par le mildiou. Beaucoup de coupe pour peu de jus car les raisins qui restent sont amoindris de grains partis en fumée. Au final, les cuves se remplissent très peu mais notre travail acharné nous permet toutefois de vous présenter de très beaux vins, en très petite quantité…

Les assemblages sont réalisés.

J’ai effectué quelques assemblages le 5 décembre et les premières cuvées devraient sortir au printemps…. Nous avons encore cette année une très petite récolte mais les vins semblent prometteurs.

Printemps

PM Blanc : quelques bouteilles pour cette cuvée qui fait son retour.
Cinsault: il n’est pas simple cette année, il est superbe… 
Grenache : du glouglou pour le printemps.
On peut pas vraiment dire que… : sera une Syrah cette année.
Mourvèdre : Il est parfait, inutile de l’assembler

Automne

Classe  : Toujours là pour illuminer les tables et ravir les gosiers.
La vigne haute : La syrah de la garrigue dans son expression granitique.
Flower power : les parcelles complantées de vieux cépages assemblées avec Carignan et Castets

Et d’autres cuvées seront disponibles….

Blanc 2017  : Macabeu - Grenache gris 2017 qui est en élevage depuis un an.
Amphore 2017  : 100 % syrah élevée sous voile

On a cassé le plan épargne….

Comme vous le savez peut être, j’ai pour habitude de mettre de côté des vins les années plus généreuses pour pouvoir passer le cap en cas de petit millésime. Comme la nature ne nous a pas épargné depuis trois millésimes, je suis allé chercher dans les réserves…
Vieux grenache L.B.V.  : Grenache 2012 vinifié et élevé depuis 6 ans en barrique de cognac fraichement vidées.
S.G.N. 12  : Sélection de grains nobles de Grenache noir 2012 élevé depuis 6 ans dans de Melchisédech (bouteilles de 27 litres).
Nous vous proposons également à la vente nos kinas et spiritueux.

Et dans les vignes….

Nous avons planté, avec des cépages anciens, une parcelle et en planterons deux autres encore cette année. Les haies et champs d’oliviers qui avaient été détruits par le feu à l’automne dernier seront replantés au printemps.

Les rendez-vous du début d’année :

Nous serons à la dive bouteille à Saumur les 3 et 4 février. L’occasion de découvrir les vins du millésime et de partager un moment de convivialité.

Que les revendications de fin 2018 s'accompagnent d'actions positives pour que 2019 soit une belle année

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://blog.coutelou.fr/trackback/11